Ce blog a caractère sexuel, peu choquer certain, ce n'est pas son but, donc si votre ouverture d'esprit ne correspond pas à la mienne, ayez la gentillesse de ne pas le consulter.

j’essais de donner un aperçu de ma vie, sans jugement, c’est la réalité de mon vécu, vous verrez qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat.
Cette écriture m’aide à vivre une sexualité épanouie et saine, si sa lecture peu permettre ne serait ce qu’a une personne de mieux vivre sa sexualité tant mieux.
Ne vous attendez pas à un joyau de la littérature, je privilégie la saisie de mes souvenirs, au style littéraire.


les photos illustrant ce blog sont principalement des autoportraits, les autres photos viennent toutes de blogs gratuits si toutefois elles sont protégées dite le, afin que je les enlève merci.
J'ai mis des photos pour montrer que ma sexualité est similaire à celle de bien d'autre.

Pourquoi des photos de nus ?
Parce qu’il faut savoir de quoi l’on parle !
Parce que nos sociétés retombent dans la pudibonderie.
Parce que chacun est différent.
Parce que la nudité est notre état naturel.
Parce que c’est l’uniforme qui est le plus égalitaire.
Parce que c’est un signe de liberté.
Parce que ça favorise la fraternité

2/11/2015

Ce qui est écrit aujourd’hui doit être lu demain.
Car les larmes de vos yeux aveugles votre cœur.
Vous n’êtes pas mes amis, vous n’êtes pas mes camarades, non,  vous êtes mes frères.
Car nous avons le même père.
Nous avons l’affection l’un pour l’autre que tissent les liens d’une enfance commune bercée par la même mère.
Vous avez souffert plus que tout autres.
Quelques-uns vous ont aidé.
Un peu plus, essais de vous soutenir.
Mais vous avez peur de notre défaillance et  vous-voulez vous débrouillé seul.
Ne tué pas votre petit frère, quand votre cadet a essayé d’éliminer l’aîné.
Nous sommes, tous liés, frères de sang, ou frères de lait, nous sommes condamnés à vivre sur la même terre.
Nous devons  partager équitablement.
Nous n’en ferons rien, lorsque nous serons en terre.
Le crime appelle au crime, le seul vainqueur est la mort.
C’est lorsque l’on a enterré ses morts que l’on peut continuer à vivre.
Alors les yeux séchés, on peut signer la paix.


2/07/2015

Je suis un simple parmi les simples,
Une question parmi les réponses,
Une poussière perdue dans le désert.

Nous sommes faibles,
 Petit- rien négligées,
 Souffle d’idées chaotiques.

Ensemble nous pouvons tout,
Le pire et le meilleur,
La joie et le malheur.

Sans toi nous ne sommes pas,
Ta présence nous éclaire.
 Seul,  le vide détruit.



1/31/2015

Pantin

La douleur,
 Honteuse,
S’insinue, lentement, jour après jour.
Chaque articulation s’ankylose.

L’insomnie,
Vicieuse,
S’installe, doucement, nuit après nuit.
Chaque rêve se névrose. 

La fatigue,
Visqueuse,
Colonise tout l’espace.
Chaque instant, sans pose.

La bactérie,
Visiteuse,
Envahie, laconiquement  le corps.
Chaque parcelle, comme une chose.

L’antibiotique,
Odieuse,
Tue froidement dans tous les coins,
Chaque envahisseur, jusqu'à l’overdose.

La renaissance,
Peureuse,
Pointe son nez, timide, hésitante,
 Chaque pas que j’ose.

La vie,
 Soucieuse,
S’entrevoie nouvelle, différente, inattendu,
Chaque jour s’impose.


7/22/2013

Tu es ma lumière...


sans l'obscurité,
la lumière n'est pas.
éclaire ce lieu ordinaire,
resté dans l'ombre des vêtements
. Entre dans la lumière,
Deviens Un rêve insaisissable.
Comme ces amitiés, caché dans la toile,
Tout en nuances se dévoilent.
et ma pudeur rougi,
de ses attentions que je ne méritent pas.

7/20/2013

L-J a dit... Unnu se serait il perdu ? je ne le retrouve plus dans ce blog !

Tu as raison L-J je me perd en ce moment, je ne sais plus ou j'en suis, mais je crois que depuis le début ce blog est une quète d'identité, je tatonne, je cherche dans le noir, je découvre parfois ma noirceur, mais c'est la lumière qui m'attire, tu as raison de m'avertir lorsque je m'éteins. tu es l'étincelle qui ravive ma flamme.